La chanson IN UTERO - Origine et explications

Nous sommes tous nés un jour ! Ca n’aura échappé à personne ... Nous avons donc tous vécu cette expérience du ventre de nos mères, cette « vie avant la vie » durant laquelle en plus ou moins 9 mois tellement de choses se décident. Comme le dit la chanson, nous sommes durant ce temps tous des « Adam (êtres humains) qui flottent » dans le seul monde que nous connaissons à ce moment là.

Lien vers la vidéo bit.ly/2uU6BzB

En 9 mois, nous développons nos sens (gout, toucher, odorat, vue, ouïe) tout cela grâce à nos mères, la nourriture qu’elles partagent avec nous, les paysages que la paroi de leur ventre nous laissent entrevoir, les caresses d’une main sur le ventre, etc ... Du soin qu’elles apportent dépendait, au moins partiellement, notre développement. Et pourtant, ce que nous avons vu, entendu, gouté, ... durant notre passage In Utero n’était qu’une perception floue de la réalité du monde extérieur. Nous étions pleinement humains, et pourtant, par exemple, ne respirions pas encore d’air. Nous étions « déjà ... mais pas encore » !

Une bonne part de ces soins provient d’un « simple » tuyau, le cordon ombilical !! Un tuyau ... comme un astronaute dans l'espace se retrouve relié à sa navette ! Comme le cocon d’une chrysalide « déjà ... pas encore » papillon, suspendue par un fil si fragile entre ciel et terre.

Et dire que durant ces 9 mois de gestation, nous ne savions même pas que notre mère existait !!! Celle de qui dépendait notre vie était pour nous une inconnue. Peut-être même pensions nous : « bien sur que non, ma mère n’existe pas » ! Ou bien « il n’y a pas de vie en dehors du monde amniotique dans lequel je vis » ! Jusqu’au jour de l’accouchement où nous sommes nés (et, à la fois, morts à notre ancien monde), et où nous avons vu, respiré, gouté, entendu et écouté la même chose que nos mères.

Et si, maintenant que nous sommes nés, nous avions à faire avec Dieu le même pas de foi qu’un bébé In Utero avec sa mère ? On ne voit pas clairement Dieu, mais s’il était au-dessus de cette Terre aussi ronde que le ventre de nos mères ? Si nous étions par rapport à Dieu comme un bébé In Utero ?

Un verset de la Bible dit : « Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face ; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu. » 

Nous croyons qu’un jour, celui de notre mort (ou dernière naissance !), nous verrons alors celui que la Bible présente comme notre Père, Dieu, et Son monde. Les membres du groupe YATAL ont décidé de ne pas attendre la veille de « l’accouchement » pour croire en l’existence du Dieu de la Bible.

Comme toute analogie, celle-ci possède ses limites, mais avouons que, nous tous qui sommes nés un jour, avons de quoi réfléchir sur cette expérience humaine commune et son lien avec notre perception de Dieu !

La vidéo complète sur bit.ly/2uU6BzB